Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

L'année 62

En début d'année, Marilyn rencontre Carl Sandburg, qui est biographe et poète, chez Henry Weinstein, producteur

POETE.JPG

Marilyn doit encore un dernier film à la Fox, selon les termes de son contrat de 1956. Les dirigeants du studio confient alors à l'un de leurs scénaristes, Arnold Schulman, le remake d'une comédie de 1940, Mon épouse favorite avec Irene Dunne et Cary Grant.

518KSHG731L._SL500_AA300_.jpg

L'histoire d'une femme disparue, supposée morte, qui rentre chez elle et retrouve son mari remarié. Frank Tashlin, réalisateur des comédies de Jerry Lewis est contacté pour diriger le film. Marilyn Monroe, qui souhaite revenir à l'écran avec un film événement, refuse le projet dans un premier temps le jugeant « insipide ». Bénéficiant d'un droit de regard sur le script et le réalisateur, elle consent à réexaminer le projet.

Nunnally Johnson, qui a travaillé avec elle sur Comment épouser un millionnaire, est alors engagé pour signer une nouvelle version. George Cukor, qui doit lui aussi un film pour la Fox, commence par refuser le projet en raison du souvenir cauchemardesque du tournage du Milliardaire. Menacé de poursuites s'il n'honore pas ses engagements, il se résigne donc à accepter la proposition du studio (pour 300 000 US$) et à retrouver ainsi Marilyn qu'il méprise profondément. Malgré un scénario inachevé, Marilyn signe son engagement pour Something's Got to Give.

Selon les termes du contrat qui la lie de manière non exclusive à la Fox, elle gagne toujours 100 000 US$ par film, soit sept fois moins que la norme alors en vigueur à Hollywood pour une star de son rang.

À trente-cinq ans, elle achète sa première maison par prêt immobilier, pour la somme de 35 000 US$. C'est Eunice Murray, sa nouvelle gouvernante et ancienne infirmière psychiatrique, qui lui a trouvé la maison du 12305, Fifth Helena Drive, à Brentwood dans les environs de Los Angeles.

BRENT

Séance photos de Willy Rizzo

photos.JPG

Voyage à Mexico

mex1.JPG

Visite d'un orphelinat ou elle fit un don de 10000 $ 

MEX2.jpg

Marilyn rencontre l'épouse du Président méxicain Adolfo Lopez Mateos 

MEX3.jpg

Conférence de presse, suivi d'un cocktail

MEX4.JPG

Retour à Los Angeles

MEX5.JPG

Mars, lors de la cérémonie des Golden Globes, elle recoit le prix de l'actrice préférée dans le monde.

C11.jpg 

Le tournage de " Something's got to give" débute mais est trés pertubé, retards, absences de Marilyn mette le réalisateur Georges Cukor à rude épreuve. Marilyn a faillit perdre son role a plusieurs reprises tant d'histoires il y a eu autour de ce film inachevé trés mouvementé !!

Essayage de costumes

film.JPG

Sur le tournage

film2.JPG

Elle quitte le tournage pour aller chanter le légendaire "Happy Birthday Mister Président", Madison Square Garden

president.JPG

Le tournage du film continue.

enfants.JPG

piscine.JPG

Le 1er juin, jour de ses 36 ans, on lui organise une fète sur le tournage du film. Ce sera sa dernière venue sur le film. Le Lendemain, La Fox l'a renvoie. Aprés négociations, La Fox annonce la reprise du tournage du film prochainement. Marilyn doit restaurer son image aupres du public en participant à des séances photos et à des interviews pour des grands magazines. Les rumeurs disent que Marilyn et DiMaggio évoquent ensemble un remariage, le 8 Aout 1962. 

Schi7.jpg

Smthg60.jpg

Marilyn quittant le plateau

Smthg38.jpg

Fin juin, séance photos pour Vogue par Bert Stern

bs.JPG

Marilyn barra les photos qu'elle ne voulait pas voir publiées,comme celle-ci...

bsb.jpg

Début juillet, séance de photos par George Barris

plage.JPG

Dernière interview pour Life, photos de Allan Grant

portrait.JPG

chaise.JPG

Week-end à Cal-Neva avec Peter Lawford ci-dessous, Cal-Neva, etablissement appartenant à Sinatra à l'époque.

calnev.jpg

Fin juillet, déprimée, elle confie à sa coiffeuse qu'elle vient de subir un avortement. Au moins deux médecins lui ont prescrit de nombreuses ordonnances pour des somnifères la dernière semaine de sa vie.

Le vendredi 3 août est consacré à de nombreux appels téléphoniques professionnels et privés, et des rencontres avec son psychiatre et avec son amie Pat Newcomb.

Le samedi est identique : appels téléphoniques, travail dans le jardin avec le docteur Greenson et balade sur la plage avec l'acteur Peter Lawford, beau-frère des Kennedy. Certains témoignages la décrivent sous l'influence de tranquillisants.

À 19h45, elle a encore une conversation téléphonique avec Lawford, où elle semble déprimée et confuse. Il rappelle un peu plus tard mais la ligne est en dérangement. Il passe plusieurs appels à des proches pour la joindre tout de même. Finalement jointe, Eunice Murray, la gouvernante engagée à la demande du docteur Greenson, indique que tout va bien : il est alors 20h30.

Selon Donald Spoto auteur d'une biographie de Marilyn, à ce moment elle est déjà morte ou en train de mourir de surdosage.

Marilyn meurt dans la nuit du 4 au 5 août 1962. Près de cinq heures se sont écoulées entre l'heure estimée du décès et le coup de téléphone des Greenson, aux côtés de Mrs. Murray et du docteur Engelberg, à la police. Après enquête, le médecin légiste de Los Angeles notera sur son dossier : « Suicide probable ». Sa mort ne sera jamais élucidée, dès 1962 la thèse de l'homicide étant évoquée, incriminant le FBI ou le CIA.

À la morgue, sa coiffeuse habituelle Agnès Flanagan (coiffeuse de Jean Harlow qu'elle avait engagée pour réaliser sa célèbre coloration blonde platine) ne peut apprêter les cheveux de Marilyn trop abîmés par des années de traitement (peroxyde pour la coloration, soude caustique pour le défrisage) mais aussi par l'autopsie. Une perruque lui est mise, copiant la coiffure qu'elle portait dans son dernier film Something's Got to Give.

Norma-Jeane partie, la légende Marilyn Monroe commence...

media_xll_5060188.jpg