Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

2012: 50ème anniversaire de la disparition de Marilyn Monroe

Des Marilyn par dizaines pour commémorer la mort du sex-symbol (source)

La piscine d'un hôtel niché dans les collines d'Hollywood, 200 amis venus du monde entier, un tourtereau qui demande sa fiancée en mariage... Rien d'original, à Los Angeles. Sauf quand l'heureuse élue et la moitié de l'assemblée ressemblent à s'y méprendre à Marilyn Monroe.

FAN1.jpg

Morgan Blackbyrne a bien choisi le moment -et le lieu- pour faire sa déclaration: une réunion internationale de fans de Marilyn, réunis pour rendre hommage à leur idole, 50 ans après sa disparition. L'élue de son coeur a 35 ans, est Canadienne, et imite à merveille le sex-symbol, surtout quand elle entonne "I'm Gonna File My Claim" -interprétée par la vraie Marilyn dans "La rivière sans retour" (1954)- drapée dans une robe de velours vert semblable à celle portée à l'écran par l'actrice.

"C'est ma passion. Je suis tombée amoureuse d'elle quand j'ai commencé à étudier le personnage, car je suis chanteuse", explique Nadine Banville. Marilyn "est quelqu'un de merveilleux, il n'y a jamais eu personne comme elle, jamais", ajoute-t-elle.

Morgan, pour sa part, a enfilé une robe de chambre à la Hugh Hefner, le fondateur de Playboy et figure inoxydable de Los Angeles, et à la fin de son karaoke, lance à sa fiancée, interdite: "Nadine, veux-tu m'épouser?" "Evidemment", répond-elle. Et le choeur des Marilyn soupire.

Car Nadine n'est pas la seule Norma Jean Baker de la fête. Autour de la piscine, 200 personnes sont rassemblées et beaucoup sont venues dans des atours dignes de l'actrice, chevelure blonde platine en prime.

"C'est clairement le moment le plus important de l'année pour les fans", déclare Mary Sims, présidente du club Immortal Marilyn, fort de 500 membres. "Certains me disent que ces réunions sont les plus beaux moments de leur vie". "Ils viennent des quatre coins du monde et Marilyn parvient à les réunir", explique-t-elle, les larmes aux yeux. "Je suis émue", s'excuse-t-elle.

FAN2.JPG

Des fans du Vénézuéla, d'Espagne, d'Italie, de France, de Belgique, de Grande-Bretagne ou d'Australie ont fait le déplacement pour participer à cette "pool party" (fête autour d'une piscine), et à d'autres événements, comme un banquet samedi soir dans les studios Fox, ou une cérémonie du souvenir dimanche devant la tombe de l'actrice morte le 5 août 1962 d'une surdose de barbituriques.

Parmi les participants, figure notamment le Vénézuélien Ernesto Galindez, qui a accumulé des chèques et autres documents signés par l'actrice, ainsi que des unes de magazines... et revendique le titre de principal collectionneur "marilynien" de son pays.

Si l'actrice continue de fasciner, 50 ans après sa mort, c'est à cause de cette association de glamour et de vulnérabilité qu'elle représente, pense savoir une autre fan, Leslee Kasperozoicz, 34 ans. "Nous avons tant de choses en commun, d'une certaine manière (...). C'est ce qui se passe avec beaucoup de fans, ils se retrouvent un peu en elle", observe-t-elle. "Son insécurité, son combat pour essayer d'être elle-même malgré la pression, son humanité", appartiennent autant au personnage que les décolletés plongeants ou le regard mutin, selon elle.

 

Les fans de Marilyn se recueillent sur sa tombe (source)

 

Quelque 300 fans de Marilyn Monroe se sont réunis dimanche dans le petit cimetière où elle repose, à Los Angeles, pour commémorer le souvenir de la star, 50 ans jour pour jour après sa mort. Epilogue d'une semaine de célébrations organisées par plusieurs fan-clubs du sex-symbol, la cérémonie s'est tenue à la mi-journée au Westwood Village Memorial Park, un petit havre de verdure aujourd'hui coincé entre un parking et les tours du quartier résidentiel de Westwood, à l'ouest de Los Angeles.

FAN3.jpg

Plusieurs personnes --fans, amis de Marilyn ou descendants de ses proches-- se sont succédées au pupitre pour rendre hommage à l'actrice, décédée à Los Angeles le 5 août 1962 d'une surdose de barbituriques, dans sa villa du quartier huppé de Brentwood. La petite salle abritant la cérémonie était trop exiguë pour accueillir tout le monde et une tente blanche avait été installée entre les arbres, avec un écran retransmettant la cérémonie.

Mais l'essentiel des participants écoutaient les hommages debout, se protégeant du soleil de plomb avec des programmes distribués gracieusement. Fan de Marilyn depuis 25 ans, Debbie Elder, de Tulsa (Oklahoma), a fait le voyage à Los Angeles pour la semaine de célébrations.

"C'était une telle icône..." déclare-t-elle. "L'une des choses que je préférais chez elle, c'était ses vêtements. Personne ne pouvait les porter comme elle, elle était tellement sexy", dit-elle d'une voix posée et émue. Pendant les hommages, fans et touristes se recueillent également devant la tombe de l'actrice, où de nombreux bouquets ont été déposés, ainsi que des photos de la pin-up, des messages et des lettres.

FAN4.JPG

Quelques imitateurs de Marilyn -- femmes et hommes -- sont également présents dans l'assemblée. Christina Patchett, venue de Nouvelle-Ecosse, au Canada, ne cherche pas à imiter Marilyn, mais elle en a néanmoins la couleur de cheveux blond platine. Comme Debbie, elle a marché sur les traces de Marilyn pendant toute la semaine, et pour elle, ce qui reste de la star, ce sont avant tout ses films.

"Je les regarde, encore et encore et encore. Et même si j'essaie de voir ses collègues (à l'écran), mes yeux restent scotchés sur elle", dit-elle. "Y a-t-il eu quelqu'un d'autre depuis ?", demande-t-elle en souriant. "Pas vraiment. Il y a de belles femmes et actrices, aujourd'hui, mais personne comme elle".

 

Les fans de Marilyn Monroe se rendent sur sa tombe, 50 ans après (source)

 

Quelque 300 fans de Marilyn Monroe se sont réunis ce dimanche 5 août dans le petit cimetière de Westwood Village où elle repose (depuis le 8 août 1962), à Los Angeles, 50 ans jour pour jour après sa mort à 36 ans.

FAN5.jpg

Plusieurs fans-clubs de la star avaient organisé une semaine de célébrations commémoratives. En guise d'épilogue, une cérémonie s'est tenue dimanche 5 août, à la mi-journée, au Westwood Village Memorial Park, un espace de verdure aujourd'hui coincé entre un parking et les tours du quartier résidentiel de Westwood, à l'ouest de Los Angeles.

Plusieurs personnes -fans, amis de Marilyn, descendants de ses proches- se sont succédé au pupitre pour rendre hommage à l'actrice, emportée à Los Angeles dans la nuit du 4 au 5 août 1962 d'une surdose de barbituriques, dans sa villa du quartier huppé de Brentwood.

La petite salle abritant la cérémonie étant trop exiguë pour accueillir tout le monde, une tente blanche avait été installée entre les arbres, avec un écran retransmettant la cérémonie. La plupart des participants ont écouté les hommages debout, se protégeant du soleil de plomb avec des programmes distribués gracieusement.

Pendant les hommages, fans et touristes se sont recueillis devant la tombe de l'actrice, où de nombreux bouquets ont été déposés, ainsi que des photos de la pin-up, des messages et des lettres. Des imitateurs et autres sosies ont aussi assisté à la commémoration.

Paroles de fans

Fan de Marilyn depuis 25 ans, Debbie Elder, de Tulsa (Oklahoma), émue, a fait le voyage à Los Angeles pour la semaine de célébrations. Elle a répondu à l'AFP : "C'était une telle icône... L'une des choses que je préférais chez elle, c'était ses vêtements. Personne ne pouvait les porter comme elle, elle était tellement sexy."

Egalement citée par l'AFP, Christina Patchett, venue de Nouvelle-Ecosse, au Canada, ne cherche pas à imiter Marilyn. Mais elle a adopté sa couleur de cheveux blond platine. Comme Debbie, elle a marché sur les traces de Marilyn pendant toute la semaine, et pour elle, ce qui reste de la star, ce sont avant tout ses films. "Je les regarde, encore et encore et encore. Et même si j'essaie de voir ses collègues (à l'écran), mes yeux restent scotchés sur elle (...). Y a-t-il eu quelqu'un d'autre depuis ? Pas vraiment. Il y a de belles femmes et actrices, aujourd'hui, mais personne comme elle."

 

50 ans après la mort de Marilyn Monroe (source)


ETOILEMM.jpg

Marilyn Monroe, icône et mythe, a été célébrée à Los Angeles ce 2 août pour honorer sa mémoire 50 ans après sa disparition. Mis à part le glamour qu'elle dégageait à l'écran, ses fans se rappellent surtout de la personnalité intemporelle de Marilyn Monroe.

 

[Roxie Raab, Une fan de Marilyn]

« Elle venait d'une petite ville et elle est devenue une star. Tout le monde a ce rêve mais je pense qu’elle, elle l’a vraiment réalisé, tout le monde croyait en elle et elle était absolument magnifique. »

 

[Nick Lyon, Un fan de Marilyn]

« Vous pouviez prendre une photo d'elle et elle aurait été dans un magazine de mode aujourd'hui. Son look était tellement contemporain. Elle était tout simplement hors du temps. »

 

Le Musée D'Hollywood a rendu hommage à la star en exposant différentes  robes et  objets personnels. L’une des plus célèbres étant la robe noire qu'elle a porté pour divertir les troupes américaines en Corée. Il y a aussi une collection de photos prises par George Barris où Marilyn porte un gros pull sur une plage en posant avec  espièglerie.  C'est la dernière série de photos prises de l'actrice avant sa mort prématurée à 36 ans.

 

Greg Schreiner possède l'une des plus grandes collections de Marilyn Monroe au monde.

[Greg Schreiner, Collectionneur de Marilyn Monroe]

«C'est tellement rare de voir une si belle personne avoir ce besoin intérieur. Vous pensez qu’ils sont parfaits, qu'ils sont tellement heureux. Mais il y avait cette agitation en elle qui nous attirait aussi bien les hommes que les femmes, ce qui est inhabituel pour une blonde sexy. On aurait pu penser que seuls les hommes auraient été attirés, mais les femmes l'aimaient aussi. »

Un autre vêtement accrocheur : la blouse verte de chez Pucci que Marilyn Monroe portait lors de la répétition quand elle a chanté "Happy Birthday" au président John Kennedy en 1962.

 

[Scott Fortner, Historien et conservateur]

«Personne, ni avant ni depuis, n'a jamais chanté « Happy Birthday » comme elle l'a fait, mais ce que la plupart des gens ignorent, c'est qu'elle avait répété cette chanson et c'était exactement la façon dont elle voulait la chanter. Elle avait répété au Madison Square Garden la veille de l’anniversaire et c'est la blouse qu'elle portait à la répétition. »

 

Suzie Kennedy a été imitatrice  de Marilyn Monroe pendant 14 ans, elle a incarné la star disparue dans des films et des pièces de théâtre. Elle a porté d’ innombrables robes que Monroe a portées pour ses rôles au cinéma, mais elle est plus attirée par le charme universel de Marilyn.

[Suzie Kennedy, Personnification de Marilyn Monroe]

«Elle est le genre de fille que j’aurais aimé avoir pour meilleure amie parce qu'elle est honnête et sincère. Elle pouvait être pénible, mais nous sommes tous pareils. Je m'identifie à cela. Elle est vulnérable, un peu demandeuse mais aussi aimante. Elle peut aussi être professionnelle, femme d'affaires et femme politique. Elle avait de bonnes opinions politiques, mais nous le savons tous. En fait c’est tout à propos d'elle, elle est drôle, intelligente, elle est la petite copine parfaite. »

 

Le musée  Believe It or Not de Ripley a organisé une cérémonie de réouverture et d'inauguration. Il a dévoilé des effets de Marilyn Monroe d’une valeur de près d'1 million de dollars. On peut y voir le chandail qu'elle a porté lors de sa dernière prise de photos à la plage.

 

mmcrypte.jpg